Revue#1 le Studio finish concealer de Mac

studiofinishconcealer

Il y a quelque temps déjà, j’ai acheté le Studio finish concealer de Mac. Je cherchais une texture plus épaisse afin d’obtenir le maximum de couvrance pour mes cernes très marqués. Après l’avoir testé les premiers jours, le produit ne me satisfaisait pas du fait de sa teinte que je trouvais trop claire pour ma carnation. J’ai donc délaissé ce produit un moment au profit de textures fluides et aux teintes moins claires… avant de lui laisser une seconde chance.

L’objet

Le Studio finish concealer est contenu dans un pot sobre au couvercle transparent. Je l’ai en teinte NW15. Vous pouvez le trouver en boutique dans les grandes villes de France ou sur le site de Mac pour 19 euros, ce qui est moins cher que les anticernes de luxe (autour de 30 euros) mais plus cher que les produits de supermarché.

Application

Cet anticerne étant très clair, il est indispensable d’unifier son teint avec un fond de teint/bb crème bien sûr pas trop foncé(e). Par rapport à mes premières utilisations, j’ai essayé une nouvelle technique pour corriger les cernes qui consiste à utiliser deux produit, chacun de façon localisé :

  • un fluide pour la zone juste en dessous de l’oeil, celle qui contient la plupart des ridules (ici le prolongwear concealer de Mac qui est l’équivalent du Studio finish mais en texture fluide)
  • un autre plus épais pour neutraliser la couleur du cerne.

J’ai donc commencé par appliquer au Beauty Blender humidifié et essoré le Prolongwear Concealer de Mac en teinte NC15 juste en dessous des cils inférieurs. Puis j’ai chauffé la matière du Studio finish concealer avec mon doigt avant de l’étaler sur le cerne précisément. J’ai ensuite tapoté très délicatement pour estomper les marques tout en évitant d’enlever de la matière. Puis j’ai renouvelé l’opération d’étalement-tapotement sur le cerne deux fois pour plus de couvrance. J’ai poudré mon dessous de l’oeil avec la poudre libre universelle de Bourjois.

Résultat après application

Par rapport au Prolongwear concealer utilisé seul, on gagne en couvrance mais pas beaucoup plus.

IMG_2033

Si on y regarde de plus près, les ridules en dessous de l’oeil ressortent mais cela est dû à la texture fluide du prolongwear et non pas au studio finish concealer. En revanche, celui-ci a quand même un peu tendance à marquer les zones de sécheresse :

IMG_2025 - Copie (2)

 

Tenue

J’ai testé le correcteur dans des conditions extrêmes il faut bien le dire : presque 3 heures passées au soleil et quelques heures passées chez moi. Alors, a-t-il tenu bon ?

De loin, il n’y a pas de différence notable entre le résultat en début de journée et celui de fin de journée. Le produit ne semble pas avoir migré et la zone du dessous de l’œil est bien illuminée.

avant_apres_de_loin

La différence est en revanche plus perceptible de près. Les plis sont en effet marqués (ce qui ne change pas du Prolongwear utilisé seul). En revanche, et c’est la où le Studio finish concealer pêche, c’est que le produit migre légèrement (c’est-à-dire qu’il s’estompe) aussi bien au niveau des ridules que du cerne lui-même… Le cerne est légèrement plus marronné en fin de journée.

avant_apres

En conclusion, je dirais que le Studio finish concealer convient bien si on sait le travailler et pour un résultat immédiat et très net (pour des séances photos par exemple). Pour les maquillages de tous les jours où je privilégie la tenue par rapport à la couvrance, j’aurais tendance à lui préférer le Prolongwear concealer. Mais c’est tout à fait personnel.

 

2 réflexions sur “Revue#1 le Studio finish concealer de Mac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *